Vêtements pros étanches : pour les professions exposées aux éléments extérieurs

0
705
Vêtements pros étanches

Viticulteur, Ouvrier du BTP, Agriculteur, Agent d’entretien, Pécheur, toutes ces professions ont en commun l’exposition dans leur métier aux conditions climatiques variables tout au long de l’année. Plus ou moins exposées au froid, à l’abrasion, à l’humidité à la poussière, certaines professions sont connues pour leur pénibilité, surtout lorsque l’équipement de protection individuel n’est pas à la hauteur des contraintes rencontrées.

facebookcover

Optez pour des équipements de qualité

Protection totale contre la pluie, les embruns, les éclaboussures :

Si toutes les professions exposées sont souvent bien équipées chaussures de sécurité ou bottes, ça n’est pas toujours le cas pour les autres équipements nécessaires pour une parfaite protection individuelle contre l’eau.

La cotte est un équipement de base qui s’il est bien choisit, protège à 80% par sa coupe haute et sa capacité à protéger des chocs et de l’abrasion. Une cotte cirée d’épaisseur enduction 600gr permettra de s’agenouiller dans n’importe quel terrain extrêmement humide sans aucune infiltration d’eau et sans risque majeur de la percer. Cotte qui peut être, pour les modèles haut de gamme, munie de bretelles réglable, équipée d’une braguette et d’accès facile au poches ou même constituée en partie en tissus respirant et partie en ciré ultra résistant comme la Drembib de Guy Cotten.

Protection des mains et de la tête :

Si dans certains environnement le casque est obligatoire, quand il ne l’est pas il est difficile de trouver une protection de la tête moins handicapante d’une capuche de veste de ciré, peu pratique en utilisation active en condition de travail. Il est parfois nécessaire de passer sur une protection type Suroit ou chapeau Terre Neuve, ou bien même un bonnet étanche et respirant.

Pour les mains il conviendra de prendre des gants professionnels étanches en simple ou à doublure thermique en fonction de la protection souhaitée. Les BN30 distribués par Guy Cotten ont l’avantage d’être a prix réduit et extrêmement durables.

tumblr_lfju4wAlxf1qeij8ro1_500

Gants professionnels et étanches

Ciré ou Vareuse :

La veste est à choisir avec soin en fonction du degré de liberté choisi et de la rapidité / facilité d’enfilage. Plus la protection est élevée, plus l’enfilage et le retrait de l’équipement sera pénible. Si on passe par exemple sur une vareuse ou bien même sur une combinaison sèche, il faut bien compter quelques minutes pour s’en extraire. En revanche, les vestes à fermetures zip + velcro sont elles facile à retirer et à enfiler, mais par définition offrent une possibilité accrue d’entrées d’eau, du fait du zip frontal.

Ensuite, l’enduction du matériau constituant le ciré est important. Plus le ciré est épais, plus il résistera longtemps aux agressions d’une exposition forte et intensive. Il est donc conseillé pour un usage intensif de s’orienter vers ce type de ciré épais qui répondra bien aux exigences de durabilité. Pour autant, si vous être sur un usage occasionnel voir ponctuel, choisissez une enduction plus légère pour favoriser plus de souplesse et de confort à l’usage de la veste de pluie.

Au chaud sous mon ciré et ma cotte

Bien entendu, les vêtements étanches se portent par dessus d’autres couches chaudes et protectrices qui garantiront le confort thermiques, à adapter en fonction de la température ambiante de travail. Pour l’hiver ou le travail en milieu froid, les couches thermiques sont, la veste polaire ou veste primaloft, le pantalon deuxième couche (polaire), un set de sous-vêtements techniques permettant une bonne évacuation de la transpiration en toute circonstances. Le bonnet, tour de cou et chaussettes chaudes termineront la panoplie et ne sont pas à négliger car c’est bien par les extrémités qu’on attrape froid !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here