Bien choisir son sac étanche

étanche à l'aspersion ou à l'immersion ?

100% étanche, waterproof… Comment savoir ce que vaut vraiment un sac étanche ou une housse étanche pour son équipement, son appareil photo ou bien sa tablette/smartphone? Quel sac choisir pour aller nager dans l’eau, pour aller à la plage, partir en bateau ou bien en kayak?

L’offre de sacs étanches est très large et chaque fabricant n’est pas forcément très clair sur les performances réelles de ses sacs dits étanches. Étanches certes, mais à quoi exactement ? Dans cet article vous trouverez les questions essentielles à se poser pour connaître l’étanchéité réelle de votre sac étanche.

Différents systèmes de fermeture

Les fermetures à enroulements

Elles sont particulièrement efficaces pour protéger vos affaires contre l’aspersion ou une immersion très rapide. Ce système très simple et peu coûteux est également complètement étanche à la poussière (IP64). Il faut cependant le rouler un minimum de trois ou quatre fois et le fermer avec une boucle clip pour garantir l’étanchéité. Ce système très simple permet également de pouvoir compacter le sac pour pouvoir réduire son volume et sa hauteur. Fermeture très populaire utilisée notamment pour les sacs étanches  des marques GUY COTTEN, FEELFREE, ORTLIEB, MUSTO, SLAM, HPA, …

Les fermetures zippées

Il n’existe que quelques fermetures à glissières zips étanches sur le marché, le YKK Aquaseal et le plus connu, le TIZIP qui équipent par exemple les combinaisons de survie. Ces fermetures permettent d’accéder plus facilement au contenu de votre sac et de garantir une étanchéité à une immersion temporaire (IP67). L’intérieur est ainsi protégé de manière fiable contre la poussière et les éclaboussures. Ces systèmes sont les plus simples et rapides d’utilisation, mais sont également les plus onéreux et nécessitent un entretien régulier. 

Les fermetures par étrier de serrage ou malette submersible

Elles offrent la meilleure protection contre la poussière et l’eau grâce à une coque rigide et des joints hermétiques avec soupape de décompression (IP68). On utilise également ce système de fermeture pour certains étuis de smartphone par exemple. 

Indice d'étanchéité IP

La seule échelle de référence pour comparer des sacs étanches

L’étanchéité se mesure grâce à un indice de protection, l’IP. Il a pour objectif de classer les contenants en fonction du niveau de protection qu’il offre contre l’intrusion de corps étrangers, solides ou liquides.

Cet indice de protection se présente sous la forme des 2 lettres IP suivies de 2 chiffres. Le premier des deux chiffres indique le niveau de protection contre les corps solides. Le second chiffre indique le niveau de protection contre l’eau.

Valeurs de l’indicePremier chiffre de l’indice (protection contre la poussière)Second chiffre de l’indice (protection contre l’eau)
 0Aucune protectionAucune protection
 1Protégé contre les corps solides supérieurs à 50 mm

Protégé contre les chutes verticales de gouttes d’eau

 2Protégé contre les corps solides supérieurs à 12 mm

Protégé contre les chutes de gouttes d’eau jusqu’à 15° de la verticale

 3Protégé contre les corps solides supérieurs à 2,5 mm

Protégé contre l’eau en pluie jusqu’à 60° de la verticale

 4Protégé contre les corps solides supérieurs à 1 mm

Protégé contre les projections d’eau de toutes directions

 5

Protégé contre les poussières

Protégé contre les jets d’eau de toutes directions à la lance (buse de 12,5 mm, 12,5 l/min)

 6

Totalement protégé contre les poussières

Protégé contre les jets d’eau de toutes directions à la lance (buse de 22,5 mm, 100 l/min)

 7

Totalement protégé contre les poussières

Protégé contre les effets de l’immersion (jusqu’à 1 m)

 8

Totalement protégé contre les poussières

Matériel submersible dans des conditions spécifiées (immersion prolongée) au delà de 1 m et pendant 30 minutes

9

Totalement protégé contre les poussières

Matériel submersible dans des conditions spécifiées (immersion prolongée) au delà de 1 m et Protection contre le nettoyage à haute pression

Assemblage par coutures ou par Thermosoudures ?

Trois facteurs permettent de donner le degré d’étanchéité à l’eau et à la poussière d’un sac : le matériau et le mode d’assemblage et la fermeture. Le matériau d’un sac étanche est le plus souvent une toile textile enduite de PVC ou de PU qui rende ce textile plus ou moins épais et parfaitement étanche.

L’assemblage de ce matériau est une étape clé : s’il est simplement cousu, l’étanchéité ne sera pas garantie lorsqu’on pose son sac dans une flaque d’eau par exemple. Si toutefois les assemblages sont collés ou encore mieux, thermosoudés, on obtient un contenant parfaitement étanche, que l’on peut par conséquent remplir d’eau sans observer de fuites. Il ne reste plus qu’à le fermer en gardant ces propriétés. Et c’est la que ça se complique…

Pour l’achat d’un sac étanche, il est bien entendu que plus son indice d’étanchéité est élevé plus le budget augmente, il faut donc viser juste sur l’étanchéité à choisir en fonction de sa pratique.