Souvent, cette question se pose au moment de se lancer dans une formation telle que le Permis Hauturier : faut-il utiliser une règle Cras ou un rapporteur breton ? Quels sont les avantages de l’une par rapport à l’autre ? 

 

Elle se décompose en deux demi-rapporteurs sur un support transparent permettant de tracer ou de mesurer n’importe quel cap ou route sur la carte. L’avantage principal de cette règle est sa précision lorsque l’on maîtrise parfaitement son utilisation ! Par contre, la lecture et l’utilisation du modèle Cras original est rendu difficile dans la zone de recouvrement des deux rapporteurs. Heureusement, chez Flash-Tide instruments nous avons re-conçus différents modèles améliorés de la règle Cras afin de faciliter sa manipulation par les navigateurs débutants : aménagement de la zone de recouvrement, impression en trois couleurs, etc …

Il est vrai que l’apprentissage de son utilisation peut rebuter certains apprentis navigateurs mais il est néanmoins très utile de la maîtriser car de nombreux bateaux habitables français sont, encore aujourd’hui, équipés de cette règle. Avec l’avènement de l’électronique, maîtriser les techniques traditionnelles restent importantes ne serait-ce que pour être capable de préparer une navigation !!

La règle Cras est la règle emblématique de la Marine Française car elle a été mise au point au début du siècle dernier par l’Amiral français Jean Cras, par ailleurs mélomane et compositeur assez connu à son époque. Largement diffusée dans la marine militaire, elle a rapidement pris ses marques dans la marine marchande puis dans le yachting et la navigation de plaisance car les formateurs dans ces domaines étaient bien souvent des anciens professionnels. 

Le Rapporteur Breton a été developpé dans les années 60 par Yvonnick Gueret sur la base d’un modèle utilisé à l’origine par la marine marchande puis l’aviation civile US.  Aujourd’hui, ce modèle est prépondérant dans la plaisance anglo-saxonne. En effet, avec la diminution de la taille des tables à cartes dans les bateaux de plaisance habitables, la traditionnelle règle parallèle a été délaissée au profit des règles rapporteurs.

En simplifiant et rationalisant sa fabrication, le rapporteur à disque est devenu rapidement populaire en France mais aussi en Angleterre. Il est composé d’une rose des caps mobile sur l’axe de la règle. Le gros avantage de ce modèle est la simplicité de la lecture des angles ou du tracé des routes ou des relèvements avec comme conséquence moins de risque d’erreurs et plus de facilité d’apprentissage pour les utilisateurs.

Certains formateurs reproche au rapporteur à disque son manque de précision du fait de la mobilité de la rose : il faut en réalité juste être précis dans la manipulation de la règle. Aujourd’hui, de très nombreux candidats au permis hauturier réussissent leur examen avec un Rapporteur Breton et de nombreux bateaux écoles évoluent et travaillent désormais avec un rapporteur à disque : Nouveau Rapporteur Breton ou Règle Brocémer.

Retrouvez Picksea sur Youtube et découvrez l’ensemble de nos tutoriels pour ces produits 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here