TOUT SAVOIR POUR PASSER LE PERMIS HAUTURIER

0
253

Le permis hauturier (son appellation officielle est “extension hauturière du permis de conduire les navires de plaisance à moteur en mer”) est une formation validée par un examen permettant au chef de bord d’un bateau à moteur de disposer des compétences pour naviguer à plus de 6 milles d’un abri dans la zone semi-hauturière jusqu’à 60 milles d’un abri et hauturière au-delà.

Cela étant, le programme de la formation étant essentiellement axé sur la navigation et les marées, passer le permis hauturier permet d’acquérir des connaissances et des compétences parfaitement utilisables en navigation de croisière à la voile.

A quoi sert ce que l’on apprend au permis hauturier ?

A l’heure d’un développement massif de l’électronique à bord des navires de plaisance, on peut effectivement se poser la question de l’intérêt du permis hauturier. En réalité, on s’aperçoit que les connaissances acquises lors de la formation sont souvent nécessaires pour compléter une utilisation correcte de l’électronique de bord. En effet, ces outils, aussi perfectionnés soient-ils, ne prennent pas en compte l’interaction avec l’environnement maritime que seul un skipper pourra utiliser et anticiper. Quelques exemples concrets :

  • Navigant en direction de ma future escale mon GPS me montre une inflexion de ma route alors que je n’ai pas changé de cap : les compétences acquises au permis hauturier vont vite permettre de déterminer le flux du courant qui influence la route et la correction à adopter.
  • Prévoyant d’atteindre une zone de mouillage, mon téléphone GSM ne capte pas l’internet pour me donner la hauteur d’eau de la marée à mon arrivée : les capacités de calcul de la hauteur d’eau apprises au permis hauturier permettent de déterminer rapidement cette hauteur d’eau et si mon emplacement de mouillage me permet de rester sans m’échouer.
  • Navigant à la voile, j’ai préparé une navigation et un logiciel de routage me donne ma route fond optimale : les connaissances des paramètres pouvant influencer une navigation que l’on apprend au permis hauturier, vont être déterminantes dans la détermination des caps compas à suivre pour rester sur la route fond optimale.

On pourrait ainsi multiplier les exemples de l’utilité de la formation permis hauturier, la première étant qu’en cas de panne d’énergie électrique et donc d’électronique de bord … (et oui, ça arrive parfois !), le chef de bord est alors bien content de savoir utiliser les outils traditionnels pour finir sa navigation.

Quel est le contenu de la formation au permis hauturier ?

La formation au permis hauturier est conçue pour permettre au navigateur d’acquérir les connaissances et compétences lui permettant de préparer et de suivre une navigation au large, c’est-à-dire dans la zone semi-hauturière et hauturière :

  • Connaissances approfondies sur la carte marine : tous les symboles, les limites d’utilisation et le positionnement
  • L’utilisation des outils de navigation : règle de navigation, compas à pointe sèche, compas de relèvement
  • Savoir faire le point avec des repères visibles : le point par trois relèvements, le point par relèvement et alignement ou ligne de sonde, le point par relèvement successifs, l’utilisation des gisements. Rassurez-vous, le point astronomique avec le sextant n’est pas au programme ….
  • Connaître les paramètres influençant la navigation : les perturbations magnétiques du compas, la dérive du vent et la dérive du courant.
  • Déterminer un point et une heure d’arrivée lorsque l’on suit un cap au compas
  • Déterminer le cap compas à suivre pour prévoir un point d’arrivée précis et l’heure à laquelle on l’atteindra
  • Déterminer la hauteur d’eau de la marée par le calcul avec la règle des douzièmes
  • Déterminer les possibilités de passage (heure et hauteur) sur un haut-fond en fonction de la marée
  • Pouvoir récupérer et exploiter les informations météorologiques au large
  • Connaître le fonctionnement et les limites d’utilisation des aides électroniques à la navigation

En quoi consiste l’examen du permis hauturier ?

Prérequis : pour pouvoir passer cet examen, il faut être titulaire du permis plaisance option côtière (le permis hauturier est une extension du permis côtier)

Les épreuves de l’examen du permis hauturier durent 1 h 30 et sont constituées des épreuves suivantes :

  • 2 épreuves de navigation sur cartes (diurne & nocturne) notées chacune sur 6 points : 12 pts
  • 1 épreuve de calcul de marées notée sur 4 points
  • 2 questions (QCM) de météorologie valant chacune 1 point : 2 points
  • 2 questions (QCM) sur les aides électroniques à la navigation valant ½ point chacune : 1 point
  • 1 question (QCM) sur la réglementation : 1 point

L’examen est réussi si vous avez obtenu une note globale de 10/20 et une note de 7/12 pour les épreuves de navigation sur cartes.

Pour les démarches administratives pour l’examen, voir votre formateur ou contactez la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de votre département.

Comment se préparer au permis hauturier ?

Il existe deux façons de se former à la navigation hauturière et de préparer son examen hauturier :

  • Faire appel à un bateau école : un formateur qualifié et entraîné vous formera et s’occupera directement de toutes les démarches administratives. La formation s’organise soit en plusieurs séquences soit sous la forme d’un stage.
  • Préparer l’épreuve en candidat libre : vous suivez une formation à distance et préparez votre examen en autonomie. Pour cette option, il est recommandé de choisir et d’utiliser des supports de formation adaptés et performants vous donnant la possibilité de contacter un formateur en cas de besoin.

Pour cette deuxième possibilité, Nauting vous propose pour cela sa plateforme de formation en ligne apprendre-a-naviguer.com et plus particulièrement son cours « Préparer le permis hauturier » conçu par son équipe de formateurs en vue d’une formation en autonomie.

Les outils pour suivre sa formation hauturière ?

Quelque soit le mode de préparation que vous aurez choisi, vous devez vous équiper de différents outils :

  • La carte d’examen SHOM 9999 : c’est une carte spéciale éditée pour préparer et passer l’examen du permis hauturier. Vous devez savoir que les services organisateurs des examens conservent les cartes comme « copies d’examen ».
  • Une règle de navigation (règle cras ou règles type breton) qui va vous permettra de mesurer les routes et les caps sur la carte pour les exercices de navigation. Pour le choix d’un modèle de la gamme Flash-Tide, lisez cet article de notre blog ou demandez l’avis de votre formateur.
  • Un compas à point sèche vous permettra de mesurer vos distances et déterminer votre position.

Enfin, les manuels de formation conçus par l’équipe Picksea vous donneront un apprentissage progressif et structuré ponctués d’exercices de plus en plus proches de ceux rencontrés à l’examen.

Il est à noter que votre boutique Picksea vous propose également des packs et des kits comprenant tout ou parti des matériels cités ci-dessus avec des tarifs préférentiels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here